auteur écrivain

un peu de poésie avec les débuts auteur en 1991

...
ensuite passé aux textes de chansons parfois poétique

La lady du bar Svelta

Pauvre lady tu pleures
Ces instants de bonheur
Ce vieux loup solitaire
Echappé vers d'autres lumières
Ce fou sans prison
Dont tu ignores le prénom

Tel un collectionneur
Photographiant son coeur
Chaque soir il s'octroie
Un partenaire en émoi
Une fille ou un gay
L'important est le soleil

Nul ne doit s'attacher
Sous peine d'agoniser
Nul de doit comprendre
Les raisons qui lui font prendre
Les chemins sans attache
Cette vie sans relâche

Simple solution
Confidence du démon :
"Ce qui vous nommez amour
Restera toujours
La peur foetale
De la certitude létale."

Mais tu t'es donnée
Et tu restes damnée
Y'a plus qu'à oublier
Ou en crever

C'est la lady du bar Svelta
Une petite fille presque paumée
Parcqu'à trop espérer
Elle finira señorita

Sur la départementale
Chemin caillouteux
Pleure un végétal
Entouré d'arbustes boutonneux

Tu comptes les bornes
Et dépasses les normes
Trente trente et un
Puis plus rien


Copyright, Eternelle Tendresse, octobre 1991
Disponible livre papier et ebook




Ajouter votre remarque

- le 16 décembre 2011 à 23 : 31
par christine caron : c'est toujours intéressant de relire un peu de poésie !



Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.

sur le forum : Les Monument aux morts et les autres morts dans le Quercy Blanc
LIRE PROPOS et commentaires.